Charte de projet

Présentation

Le présent document décrit les conditions de mise en place d’un projet PLACIS au sein de l’IPGP. Il a vocation à poser les bases d’une convention dans le cadre d’un partenariat de prestations pédagogiques et de permettre une collaboration répondant à la fois aux attentes de nos partenaires et au projet pédagogique de l’IPGP.

Les projets PLACIS (PLAteforme Collaborative d’Ingénierie Systèmes) sont des projets de cours d’études et de fin d’études de l’Institut Polytechnique Grand Paris (IPGP) labélisé dans le cadre de l’appel à projets IDEFI (Initiatives d’Excellence en Formations Innovantes) par l’Agence Nationale de la Recherche. Les IDEFI préfigurent les formations universitaires du futur et développent de nouvelles démarches de formation, de nouveaux contenus. Les innovations attendues se situent sur le plan de l’attractivité, de la pluridisciplinarité, de l’employabilité des étudiants, du lien avec la recherche, et de l’ingénierie de formation.

PLACIS est ainsi un nouveau format de formation des ingénieurs en Master 1 et 2, à travers des projets multidisciplinaires internationaux et/ou industriels réalisés collaborativement et à distance par des étudiants utilisant les derniers outils collaboratifs et d’ingénierie. Après validation de votre projet par notre équipe pédagogique un groupe d’étudiants multi sites et/ou internationale est formé.

Les projets PLACIS possèdent les caractéristiques suivantes :

  • Projets multi-semestres, avec un historique à prendre en compte dans la majorité des cas,
  • Interactions directes à distance entre deux (entreprise et partenaire académique) ou trois (entreprise, partenaire académique N°1, partenaire académique N°2).
  • Travail entre professionnels et étudiants avec différents parcours, d’institutions académiques et de pays différents,
  • Possibilités de déplacements chez l’industriel ou le partenaire académique pour une réunion de lancement ou une réunion de travail,
  • Des jours spécifiques PLACIS en février (PLACIS DAYs), permettant à toutes les parties prenantes de se rencontrer et d’évaluer les travaux des étudiants.

L’objectif général de l’IDEFI PLACIS est d’assurer à la majorité des étudiants une préparation approfondie à l’ingénierie système et un savoir-faire professionnel basé sur les outils les plus récents, notamment sur les modules systèmes et collaboratifs, ainsi que sur l’expérience de travail en groupe à l’international. A travers le déroulement de multiples projets, l’IDEFI PLACIS consiste notamment à mettre en place une plateforme permettant le développement de l’Ingénierie Systèmes et collaborative. La Plateforme est ici considérée au sens large : partenaires académiques et industriels, collectif d’enseignants, outils numériques collaboratifs, plateforme cloud 3.0.

La démarche de formation par projet portée par la plateforme permet concrètement à des groupes d’étudiants de plusieurs universités distantes de participer à des projets internationaux comme dans le contexte professionnel. Elle met donc en œuvre des méthodes d’enseignement s’appuyant sur l’observation participative, l’apprentissage par l’action, le partage d’expérience et le vécu en contexte industriel ou pseudo-industriel des étudiants.

Les axes thématiques et pédagogiques à l’IPGP sont les suivants :

Mécanique, mécatronique, matériaux, informatique, électronique, modélisation, usine numérique, robotique, aéronautique, logistique…

L’équipe projet

Elle est constituée de 3 à 10 étudiants, selon le nombre de partenaires académiques impliqués dans le projet. Selon leurs spécialités et leur choix de parcours, les étudiants sont orientés vers les sujets qui correspondent le mieux à leur projet professionnel et en fonction des compétences requises par le sujet.

Un enseignant référent est en charge d’assurer le bon suivi pédagogique au sein de chaque partenaire académique et un chargé de mission pédagogique accompagne les différentes parties prenantes tout le long du projet sur les aspects techniques.

Le sujet du projet

Le sujet proposé doit pouvoir aboutir à la réalisation d’un prototype ou livrable utilisable (modèle, matériel, maquette, étude de faisabilité…) par les élèves et/ou l’entreprise. Le partenaire souhaite réaliser un produit, système ou service innovant, pour lequel il faut réfléchir à un nouveau concept, utiliser ou adapter une nouvelle technologie, et le partenaire en a suffisamment défini les contours pour permettre l’élaboration du cahier des charges avec les étudiants. Il soumet alors son sujet grâce au formulaire en ligne de soumission de projet.

Le sujet est alors étudié par l’équipe pédagogique pour vérifier qu’il entre dans le cadre pédagogique de l’IPGP et qu’il présente un intérêt substantiel pour améliorer l’employabilité des étudiants. Après validation et éventuellement adaptation des contours du projet avec les partenaires, le sujet est communiqué aux étudiants et à nos partenaires académiques en France et à l’étranger.

Lorsque le projet est retenu par les étudiants, il fait l’objet d’un contrat de prestations pédagogiques entre l’entreprise partenaire, l’IPGP et éventuellement avec d’autres partenaires académiques suivant les souhaits de l’industriel. En parallèle, l’IPGP signe une convention avec ses étudiants impliqué dans le projet. La convention est faite en 2 exemplaires et chaque partie en conserve une copie. La signature doit avoir lieu avant le début du projet à la rentrée (vers mi-septembre).

Le calendrier du projet

Préparation du projet

  • Les entreprises peuvent soumettre des sujets jusqu’au 31 mars pour un projet M1 démarrant fin avril et jusqu’au 15 août pour un projet M2 démarrant mi-septembre
  • Les étudiants ont jusqu’à fin avril pour se positionner sur un sujet PLACIS pour un projet M1 et fin septembre pour un projet M2.
  • Un enseignant référent est nommé lors de la mise en place du projet.
  • La convention est signée par les différentes parties prenantes fin avril au plus tard pour les projets M1 et mi-septembre au plus tard pour les projets M2.

Calendrier d’un projet en M2

  • Mi-septembre : Lancement du projet et rencontre avec le partenaire industriel
  • D’octobre à fin janvier: Revue critique régulière du projet avec le partenaire (à définir au démarrage du projet avec les étudiants et l’équipe enseignante)
  • Mi-février : Soutenance orale et dépôt des livrables

Dans le cadre de ce projet, l’équipe d’étudiant a pour but de mettre en application les connaissances et les savoir-faire acquis dans le cadre des enseignements depuis leur entrée dans l’un des établissement de l’IPGP.

A noter que sur ce format les étudiants sont à temps pleins sur le projet à partir du mois de janvier.

En tout, le projet représente environ 900 à 1500 heures de travail par équipe selon le nombre d’étudiants impliqués dans le projet.

Calendrier d’un projet en M1

  • Fin avril : Lancement du projet et rencontre avec le partenaire industriel
  • De mai à juin : Revue critique régulière du projet avec le partenaire (à définir au démarrage du projet avec les étudiants et l’équipe enseignante)
  • Fin Juin : Soutenance orale et dépôt des livrables

Dans le cadre de ce projet, l’équipe d’étudiants est amenée à une recherche complémentaire d’informations, à la rédaction d’un cahier des charges fonctionnel, à la conception, à l’organisation et le planning de la phase de développement du produit, l’étude et l’évaluation des solutions techniques possibles.

A noter que sur ce format, les étudiants sont à temps plein sur le projet au mois de juin.

En tout, le projet représente environ 300 heures de travail par équipes, celles-ci étant composées de 3 étudiants

L’engagement de l’entreprise partenaire

L’entreprise ayant confié un projet aux élèves de l’IPGP, s’engage à fournir tout le matériel (hard et soft), voire la formation spécifique à ses technologies, nécessaires à la réalisation du projet. La mise à disposition de matériels fait l’objet d’une convention de prêt, couvrant notamment les questions relatives à l’assurance.

Elle s’engage également à mandater un de ses collaborateurs pour assurer le suivi des différentes étapes, répondre aux questions des étudiants et participer à la soutenance finale.

Le suivi par le partenaire intègre une série d’échanges téléphoniques, électroniques ou en face à face dont le but est la bonne compréhension par les étudiants du cahier des charges et leur prise de connaissance de l’historique du projet. Il comprend aussi la lecture critique des documents produits par l’équipe, y compris leurs rapports périodiques d’avancement.

Le partenaire participe à l’évaluation des étudiants en donnant son appréciation du respect des objectifs fixés par le sujet et de la qualité des résultats de l’étude. Une soutenance finale a lieu fin juin pour les projets M1 ou mi-février pour les projets M2.

Le calendrier proposé par le partenaire devra être compatible avec le planning pédagogique. Le partenaire s’assurera aussi que l’accès à des matériels, logiciels ou documentations tierces pourra se faire sans que cela ne retarde gravement le planning de l’étude. De même, il ne sera pas possible de prendre en compte des changements tardifs de cahier des charges qui compromettraient l’évaluation pédagogique du projet.

Le partenaire peut également proposer s’il le souhaite des offres de stage aux étudiants à l’issu des soutenances pour aller dans la continuité du projet. Dans ce cas, il doit en informer en amont l’équipe pédagogique afin que cette dernière puisse l’inclure dans le contrat de prestation pédagogique.

Les étudiants ne sont pas rémunérés pour leur travail dans le cadre du projet. Cependant, l’IPGP demande au partenaire, selon ses possibilités, une participation financière et/ou matérielle pour le suivi pédagogique des étudiants par nos équipes, les frais de maintenance de certains logiciels mis à disposition par l’IPGP, les frais de prototypage et pour les frais de gestion administratifs. Ces conditions sont discutées et indiquées une fois validées dans le contrat de prestations pédagogiques.

L’engagement de l’IPGP

L’IPGP s’engage, après validation de la nature et de l’intérêt pédagogique du projet et de son contenu innovant et multidisciplinaire, à mettre à la disposition des étudiants les ressources nécessaires à son bon déroulement. Selon les cas, il s’agira d’un local spécifique pour le stockage du matériel, la mise à disposition de matériel informatique et de licences académiques pour les logiciels nécessaires à la mise en place du projet, de l’accès aux laboratoires et de l’encadrement par un ou plusieurs enseignants experts du ou des domaine(s) de compétences.

La réalisation

La réalisation du projet débouche sur un résultat d’étude (prototype matériel, études de faisabilité, maquette numérique…) utilisable par l’entreprise partenaire, modifiable et évolutive car suffisamment documentée. A l’issue de la soutenance, tous les documents, codes sources et éventuels éléments matériels seront restitués au partenaire par les élèves sauf si à la demande du partenaire le sujet est prolongé pour un semestre supplémentaire. Dans ce cas les données sont stockées sur la plateforme SharePoint de l’IPGP.

La propriété industrielle du résultat de l’étude réalisée par l’équipe d’étudiant revient à l’entreprise partenaire dans les conditions fixées par le contrat de prestations pédagogiques.

La suite du projet

A la fin du projet, le partenaire a la possibilité de demander à poursuivre le travail entamé si celui-ci n’est pas terminé ou s’il souhaite des évolutions:

Avec un ou plusieurs des étudiants de l’équipe projet, dans le cadre du stage ingénieur de 3ème année : de 6 mois, à partir de mars, jusqu’à la mi-septembre ;

Avec une nouvelle équipe projet, dans le cadre d’un nouveau projet PLACIS, en M2 à partir de septembre de l’année universitaire suivante (200 à 300h par étudiant) ou en M1 d’avril à juin (100h par étudiant).

Lorsque cela sera possible et avec l’accord du partenaire, l’équipe projet étudiera la possibilité de valoriser certains aspects liés aux résultats de l’étude en identifiant leur brevetabilité ou leur intérêt pour la communauté scientifique dans le cadre d’une publication. Selon les contraintes de confidentialité établies avec le partenaire, l’IPGP se réserve la possibilité de communiquer sur le projet et/ou ses résultats.